Comment éviter le coup de barre après avoir mangé le midi ?

Vous connaissez ce sentiment : vous avez mangé un gros repas le midi, et maintenant votre tête bat la chamade. Vous voulez vous allonger, mais ne parvenez pas à trouver une position confortable. Votre estomac a l’impression de vouloir se soulever, et une pression inconfortable s’exerce sur vos tempes. C’est peut-être le matin ou la nuit… Ou les deux à la fois… Et vous avez l’impression que toute la vie vous échappe pendant que votre corps tente de se remettre d’une suralimentation.

Vous n’êtes pas seul, plus de deux tiers des français disent avoir éprouvé cette sensation de sommeil quelque temps après avoir trop mangé le midi. Ce malaise est appelé “somnolence post-prandiale”. Alors, que pouvez-vous faire pour l’éviter ? Vous devez d’abord connaître ce phénomène et comprendre ses causes. Que se passe-t-il dans votre organisme lorsque vous faites des excès à l’heure du déjeuner ? Dans cet article, vous découvrirez les causes de cette sensation désagréable, ainsi que quelques conseils pour l’éviter.

Qu’est-ce que la somnolence post-prandiale ?

La somnolence postprandiale est la sensation de s’assoupir peu après avoir mangé un repas. Il ne s’agit pas d’un cas ordinaire de “somnolence”, mais plutôt de ce sentiment accablant que vous êtes sur le point de vous endormir, puis vous vous assoupissez réellement dans un sommeil léger ou même commencez à ronfler quelques heures.

Le terme postprandial est utilisé pour décrire quelque chose qui se produit aux derniers stades de la digestion, ce qui, dans ce cas, serait lorsque les muscles de votre estomac ont fini de se contracter et de se détendre sur la matière alimentaire. Le consensus général parmi les experts semble être que la cause de la somnolence postprandiale réside dans votre taux de sucre dans le sang. Plus précisément la rapidité avec laquelle il chute après un repas en raison de la sécrétion d’insuline par les cellules pancréatiques.

Qu’est-ce que provoque cet effet de fatigue si soudain ?

Pour trouver la réponse à cette question, nous devons d’abord comprendre ce qui se passe dans notre corps pendant la digestion. Le processus commence lorsque les aliments pénètrent dans votre estomac à partir de l’œsophage et se mélangent à l’acide chlorhydrique et aux enzymes qui décomposent les grosses molécules en plus petites afin qu’elles puissent être absorbées par l’intestin grêle. Cela permet aux nutriments tels que le glucose, les acides aminés, le fer et les micronutriments d’être tirés des aliments que vous mangez dans votre circulation sanguine où ils sont transportés dans tout votre organisme via les vaisseaux sanguins pour de nourrir et d’alimenter vos cellules. L’expression “baisse de régime post-déjeuner” est utilisée pour décrire une baisse temporaire d’énergie après avoir mangé un plat copieux, généralement le déjeuner. Cette baisse d’énergie a été attribuée aux tentatives du corps de digérer et d’assimiler tous les nutriments du repas.

Quelles sont les conséquences de la somnolence post-prandiale ?

Nous connaissons tous cette sensation de léthargie et de fatigue après un gros repas, mais quelles en sont les conséquences ? Il ne s’agit pas seulement de la sensation de fatigue. Les effets sur votre vie quotidienne sont nombreux si vous ne prenez pas soin de vous. Par exemple, une somnolence prolongée peut entraîner un effet de trouble de la concentration et de la mémoire qui affecteront ensuite vos performances professionnelles ou scolaires. En outre, vous pourriez développer des habitudes plus risquées, comme boire de l’alcool ou fumer, car votre corps doit compenser la perte de sucre et d’énergie.

Comment lutter contre le coup de barre après le déjeuner ?

Il existe de nombreuses façons de lutter contre le coup de barre post-déjeuner. La solution la plus courante consiste à faire une sieste, mais cela n’est pas forcément pratique pour tous. On peut aussi essayer de le combattre en buvant une boisson caféinée comme le café. Une façon d’éviter cela est de manger un repas faible en glucides et riche en protéines et en graisses, comme des noix ou de la viande. Vous éviterez ainsi un pic rapide de sucre dans le sang, ce qui vous aidera à garder votre énergie. En plus d’éviter cette baisse de régime, essayez de prendre une pause de 15 minutes au lieu de 10 minutes ou d’aller faire une petite promenade à l’heure du déjeuner.

Des collations saines peuvent vous aider à éviter le coup de pompe post-déjeuner

Grignotez des aliments sains comme des fruits ou des noix si vous vous sentez fatigué pendant votre journée de travail ! Cela vous permettra de garder jusqu’au dîner, et cela augmentera également votre niveau d’énergie au cours de la journée.

Grignotez une poignée de noix

Les noix sont un excellent encas, plein de graisses saines et de protéines qui vous donneront un coup de fouet lorsque vous vous sentirez fatigué. Essayez d’éviter les en-cas sucrés ! Si vous avez un pic de glycémie après avoir mangé le sucre, vous ne ferez qu’accentuer cet effet de grande fatigue.

Mangez sainement

Mangez un repas copieux le matin, pas trop copieux mais suffisant pour vous tenir jusqu’à l’heure du dîner. Évitez les aliments sucrés et les sodas si vous avez connu des chutes d’énergie au cours de votre journée. Par exemple, manger du chocolat au petit-déjeuner vous mettrait dans une situation où vous auriez à faire face à des chutes d’énergie toute la journée !

Essayez de ne pas manger trop de glucides

De nombreuses personnes se sentent fatiguées après le déjeuner parce qu’elles ont mangé trop de sucre pendant leur repas. Cela provoque un pic puis un effondrement du taux de sucre dans le sang, ce qui vous laisse une sensation de fatigue. Assurez-vous d’éviter cela en mangeant de plus petites portions d’aliments riches en glucides et en buvant plus d’eau.

Mangez des protéines avec votre plat

Les protéines sont excellentes pour maintenir la glycémie stable, car elles mettent plus de temps à être digérées par l’organisme. Cela signifie que la glycémie restera constante même après un repas copieux ! Mangez un peu de protéines à chaque repas, mais n’en abusez pas. Il ne sert à rien de manger un énorme steak si votre corps ne peut pas traiter toutes les protéines !

Mangez des fruits dans la matinée

Les fruits sont excellents pour maintenir le taux de sucre dans le sang, mais veillez à en manger pendant la matinée. Si vous essayez de rester éveillé l’après-midi, évitez les fruits, car ils auront tendance à vous fatiguer.

Conclusion

Dans cet article de blog, nous avons exploré les raisons pour lesquelles vous pouvez vous sentir fatigué après le déjeuner et comment l’éviter. Nous espérons qu’en lisant ces conseils, vous serez en mesure de rester énergique toute la journée. Pour résumer notre contenu : les pauses de 15 minutes sont un excellent moyen de recharger vos niveaux d’énergie pendant la journée de travail, ainsi que de boire beaucoup d’eau, c’est important. Mangez un repas sain 2 heures avant de rentrer chez vous, mais aussi des fruits tôt le matin ! Éviter les en-cas sucrés est un élément important pour éviter la fatigue après le déjeuner ou le petit-déjeuner. Essayez donc de ne pas manger de chocolat au petit-déjeuner si vous voulez que les réunions de fin d’après-midi se déroulent bien ! Enfin, veillez à ne pas manger trop de glucides, car ils peuvent entraîner pics et chutes de glycémie. Notre conseil : mangez plutôt des plats riches en protéines, car ceux-ci vous permettront de maintenir un taux de glycémie constant toute la journée !